Vous êtes ici : stephaneherens > métiers > couturières > Les vêtements pour bébés et enfants

Les couturières

Le cours de coupe (suite)

Les vêtements pour bébés et enfants

Le cours de coupe commençait par la confection de vêtements destinés aux bébés, ce qui semble logique pour préparer les jeunes filles de cette époque à leur futur rôle de mère :

 

Fig. 1 : confection d'un bavoir et d'un bonnet

Cliquez sur l'image pour une version plus grande

En haut à gauche, le patron d'un bavoir.
En haut à droite, celui d'un bonnet de baptême, accompagné de son bandeau en bas.

Remarquez que pour ces pièces symétriques, le tissu étant plié lors de la découpe, le modèle ne montre chaque fois qu'une seule moitié.

Toujours dans la série des vêtements pour bébé, le cours se poursuivait avec le patron d'une brassière (fig. 2)

Fig. 2 : confection d'une brassière

Cliquez sur l'image pour une version plus grande

A la naissance les bébés ne savent pas encore réguler leur température. La brassière est un sous-vêtement (à cette époque, en laine) qui se met sous le pyjama et sert à tenir le bébé bien au chaud.

Un autre patron de brassière : le corsage pour un enfant premier âge (fig. 3 et 4), entre 0 et 6 mois donc.

Fig. 3

Fig. 4

 

Cliquez sur les images pour une version plus grande

 

Le texte précise que ce corsage sert de brassière au nouveau-né. Et dès que l'enfant commencera à marcher, il servira à attacher la culotte.

Le corsage d'enfant 2ème âge (fig. 5 et 6), entre 6 et 12 mois environ.

Fig. 5

Fig. 6

Cliquez sur les images pour une version plus grande

Il s'agit d'un patron pouvant servir de base à une série de vêtements non évasés (appelés "combinaison droite" dans le cours) : une robe droite, une robe kimono, une robe raglan (1) ou une blouse de fillette.

(1) : L’emmanchure d’une manche raglan monte jusqu’à l’encolure.
Ce type de manche a sans doute été créé pour le baron Raglan qui fut amputé d’un bras après la bataille de Waterloo : avec une emmanchure plus large, le vêtement est en effet plus facile à enfiler. 
Cf. "Manche raglan", Coupe couture, 28 juin 2007, http://www.coupecouture.fr/2007/06/manche_raglan_1.html (le lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

L'enfant grandit et le moment arrive vite où il lui faut des vêtements plus grands.

Le corsage d'enfant 3ème âge (à partir d'un an environ) dérive directement du corsage d'enfant 2ème âge. Le patron est le même, servant pour les combinaisons ajustées.
Seules les mesures changent (fig. 7 et 8) :

Fig. 7

Fig. 8

 

 

 

 

Cliquez sur les images pour une version plus grande

 

 

 

 

Patron d'une robe droite pour enfant (fig. 9 et 10).

Il s'agit en fait du patron du corsage d'enfant deuxième âge, mais transformé quelque peu.

Fig. 9

Fig. 10

 

 

 

Cliquez sur les images pour une version plus grande

 

 

 

 

 

Jupe à godets (fig. 11 et 12)

Fig. 11 : le patron

 

Fig. 12 : l'explication

 

Cliquez sur les images pour une version plus grande

 

Les godets sont les plis ronds formés par le bord inférieur d'un tissu coupé en biais. Mais on peut aussi les créer en ajoutant des pièces de tissu entre les bords d'une couture.


La jupe à godets peut également être appelée jupe parapluie.
Elle moule la taille et les hanches, pour s'évaser ensuite sur les jambes, ce qui permet d'amincir une silhouette (2)

Etant donné la longueur de la jupe indiquée (24,5 cm), il s'agit naturellement ici d'une robe pour fillette.

(2) : Cf. "Jupe à godets", Tendances de Mode, page consultée le 13/11/2010, http://www.tendances-de-mode.com/lexique-21 (le lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)