Vous êtes ici : stephaneherens > métiers > maçons

Les maçons à Rixensart

Selon le premier registre de naissances de Rixensart, il n'y avait qu'un maçon répertorié à Rixensart entre 1800 et 1806 (1).
La situation va considérablement évoluer durant le 19è siècle.

Premièrement, suite à la révolution industrielle, le travail à domicile, notamment dans le domaine du tissage, va progressivement disparaître.
Il était pourtant un complément de revenus indispensable pour les petites gens qui ne possédaient qu'un lopin de terre trop petit pour nourrir une famille.

 

Deuxième élément important : le chemin de fer reliera Rixensart à Bruxelles à partir du 23 août 1854 (2).

Et la création des trains et des abonnements ouvriers en 1870 va permettre à de nombreux habitants de Rixensart de trouver du travail à Bruxelles, et notamment dans le domaine de la construction.
Le but de ces trains à prix réduits était de faciliter le développement économique en facilitant les déplacements de la main d'oeuvre ouvrière de la campagne vers les villes (3).

En 1913, 400.000 travailleurs, soit 1/4 de la population active totale de la Belgique, se rendaient au travail en train.
Ils montaient dans les wagons de troisième classe, sales et puants, mais ces journaliers peu ou pas qualifiés avaient ainsi la possibilité gagner leur vie (4).

 

 

Le nombre de maçons et de plafonneurs à Rixensart et dans les environs va encore augmenter durant l'entre-deux-guerres. Chantiers de reconstruction suite aux dommages dus à la première guerre mondiale, et nombreux chantiers de construction pour pallier la carence en logements : ils offrirent des débouchés propices aux maçons de Rixensart. Pensons par exemple à l'édification des cités-jardins de Watermael - Boitsfort (Le Logis et Floréal).


(1) Cf.ROY Léon, Le début de l'état civil à Rixensart, in Chroniques N° 32, 1997, Cercle d'Histoire de Rixensart.

(2) Cf. DUBUFFET Jean, La Ligne du Luxembourg, , C.F.F.L. Editions, Rixensart, 2000, p. 13

(3) Cf CLAES-PINSON Colette, La création des abonnements ouvriers, in Chroniques N° 20, 1994, Cercle d'Histoire de Rixensart.

(4) Cf DENECKERE Gita, Les Turbulences de la Belle Epoque, p. 124, in Nouvelle Histoire de Belgique, Volume 1, Bruxelles, Editions Complexe, 2005.